Newsletter Boutique Potemkine n° 3 : Béla Tarr, terre d'hiver

Newsletter Boutique Potemkine n°3

7 Décembre 2011

EDITO

Béla Tarr, terre d'hiver

Il y a des heures où tout s'éclaire pour un cinéaste, où l'ombre dans laquelle il baignait depuis des années est soudain traversée de lumière. Pour que cela se produise, il faut toute une série d'événements en sa faveur : des prix, des rétrospectives, des sorties en salle, une couverture presse... Bref, une reconnaissance. Il a fallu que Béla Tarr annonce sa retraite avec Le Cheval de Turin, auréolé d'un Ours d'Argent au festival de Berlin, pour bénéficier enfin de cette gratitude, affermie par la rétrospective que le centre Pompidou consacre à son œuvre du 29 novembre 2011 au 12 janvier 2012. Enfant prodige du cinéma hongrois, Béla Tarr commence à tourner ses premiers mètres de pellicule à 16 ans. D'abord influencé par le style de John Cassavetes, ses premiers films sont fortement inspirés par le réalisme social. C'est au milieu des années 1980 avec Almanach d'automne (1984) et surtout Damnation (1987) que Béla Tarr réalise sa mutation. Des sujets noirs, dans des paysages délabrés de fin du monde, hantés par le sentiment du complot, et dans lesquels physique et métaphysique cohabitent comme rarement dans l'œuvre d'un cinéaste. Physique - car le monde décrit est toujours prosaïque, enraciné dans la matière du monde, lourd, terrestre. C'est la Hongrie, son froid tenace, ses plaines gelées, infinies. Métaphysique - car Béla Tarr part à la quête de l'homme absolu dans de grandes fresques lyriques et épurées, portées par un noir et blanc majestueux et les grandes ponctuations musicales de Myali Vig. A ce titre Satantango (1994) et Les Harmonies Werckmeister (2000) sont sans doute ses deux films les plus aboutis.  Chacun des longs plans séquences qui les composent construit un monde dans lequel nous sommes invités à demeurer par le regard, un monde qui a sa durée, son espace, son rythme, son ordonnancement. Béla Tarr sonde notre silence. Et dans la lignée des grands cinéastes qui ont tenté de capter l'invisible - Dreyer, Bresson, Tarkovski - cherche à extraire de la matière sa part sombre et mystérieuse, spirituelle.

Voir les Films de Béla Tarr disponibles en DVD

Horaires d'ouverture au mois de décembre

Les horaires d'ouverture de la boutique seront étendus au mois de décembre :

- Ouverture à 10 h les samedis 10, 17 et 24 décembre
- Ouverture à 10 h la semaine précédent Noël (du 19 au 23 décembre)
- Nocturnes jusqu'à 21h les jeudi 22 et vendredi 23 décembre.


Les 2 DVD du mois

An Island
 
An Island Initiateur avec La Blogotheque et réalisateur principal des maintenant célèbres Concerts à emporter (parmi lesquels figurent R.E.M., Mogwai, Fleet Foxes, Liars, Arcade Fire, Caribou, The National, The Kooks, Phoenix, Beirut, etc), Vincent Moon est l'un des témoins les plus importants de la scène musicale indépendante internationale. Depuis quelques années, il a décidé de prendre le large et a débuté un long périple à travers le monde au cours duquel il réalise de magnifiques petits films sur les talents musicaux qu'il croise au gré des rencontres. Le film An Island sur le groupe danois Efterklang est le fruit d'une de ces rencontres. Ode à la musique ébouriffante d'Efterklang, An Island est aussi l'étonnant portrait d'une petite île sauvage nichée au large du Danemark.
 
L'édition DVD du film a été conçue en étroite collaboration avec le studio de design Hvass & Hannibal, le photographe Antje Taiga Jandrig et le spécialiste de l'imprimerie Stumptownest. Entièrement fabriquée à partir de matériaux écologiques très soignés, l'édition est numérotée et limitée à 5000 exemplaires à travers le monde. Elle est complétée par un livret de 35 pages renfermant des photos, des notes et des textes du groupe.
 
Coffret La Nouvelle Vague Allemande
 
Coffret La Nouvelle Vague Allemande Depuis quelques années, de jeunes réalisateurs allemands s'emploient à renouveler l'esthétique, le style et l'histoire du cinéma de leur pays. Leur cinéma, intimiste, est un reflet puissant de l'Allemagne d'aujourd'hui. Les éditions La Vie est belle proposent un magnifique coffret regroupant 9 films de cette Nouvelle Vague allemande.

Edition La Vie est Belle
 

L'actualité des Editions Potemkine

Tempo di Viaggio & Courts Métrages (Andrei Tarkovski)
 
Tempo di Viaggio & Courts Métrages Disponible dans le coffret Intégrale Tarkovski et à l'unité, le DVD Tempo di Viaggio et courts métrages présente des films inédits ou méconnus de l'oeuvre du cinéaste. Le documentaire Tempo di Viaggio (1983, 62 minutes) retrace le parcours du réalisateur et de l'écrivain Antonio  Guerri lors du repérage de Nostalghia. Ce voyage est l'occasion pour les deux hommes d'entamer une réflexion sur le rôle de l'artiste, qu'il soit poète ou metteur en scène.

Tempo di Viaggio est accompagné des trois (rares) premiers courts-métrages du maître russe : Les Tueurs (1958), Il n'y aura pas de départ aujourd'hui (1959), et Le Rouleau  compresseur et le violon (1960).

Edition Potemkine Films et Agnès b. DVD
 
Shotgun Stories (Jeff Nichols, 2007)
 
Shotgun Stories Le premier film de Jeff Nichols, produit de manière totalement indépendante, est une tragédie implacable placée sous le soleil de l'Arkansas. Campés dans la touffeur des grandes plaines du sud des Etats Unis, Badlands et Les Moissons du ciel trouvent un écho particulier chez le jeune réalisateur. Comme Terence Malick, Nichols a une manière étonannte de célébrer les noces de ses personnages avec ce qui les entoure, avec leur echosystème, avec le monde. Son second film, Take Shelter, qui a reçu le Grand Prix de la Semaine de la Critique à Cannes cette année, sortira en salle le 4 janvier 2012. En deux films, Jeff Nichols a imposé de la plus belle des manières son nom dans le paysage du cinéma américain.
 
Potemkine et Ad Vitam offrent deux places de cinéma pour Take Shelter, valables dans tous les cinémas de France, aux premiers acheteurs du DVD. Pour cela il vous suffit d'entrer le code promotion « nichols » en achetant le DVD sur notre site www.potemkine.fr (et d'être parmi les premiers...)

Edition Potemkine Films et Agnès b. DVD
 
Cagliostro (Richard Oswald, 1929)
 
Cagliostro Cagliostro dépeint les aventures d'un aventurier escroc à la cour de Versailles.

Mis en scène dans des décors somptueux par Richard Oswald, assisté du tout jeune Marcel Carné, Cagliostro est l'une des toutes dernières productions du prestigieux studio des Films Albatros. Longtemps considéré comme perdu, le film a été retrouvé par la Cinémathèque française et reconstitué à partir de bobines de négatif et de copies fragmentaires.

Le film est accompagné de deux nouvelles bandes originales composées par Mathieu Regnault et DJ CAM, et d'un livret de 26 pages avec des textes de Marcel Carné et Bernard Eisenschitz, critique et historien du cinéma.

Edition Potemkine Films et La Cinémathèque française

Plus d'infos sur www.potemkine.fr

Vous souhaitez vous désinscrire de cette newsletter ? Cliquez ici.