Dossiers / Le clan des irréductibles[Coup de coeur]
leclandesirreductibles604-tt-width-604-height-400-fill-0-crop-0-bgcolor-eeeeee.jpg
Le clan des irréductibles
DVD + Blu-ray
Paul Newman
19.90 €
Expédié sous 1 à 2 semaines
Le drame à l'état pur. On peut dire que Paul Newman réalisateur aura su insuffler à ses trois premiers films une intensité dramatique qui n'a rien à envier à un Cassavetes d"une femme sous influence" (son magnifique (et très long à taper sur un clavier) "De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites" est d'une si grande force !) ou à un Martin Ritt, avec qui Newman tourna plusieurs fois. D'ailleurs, on pense à "Traitre sur commande" de Martin Ritt en voyant le "clan des irréductibles".
Pourquoi pense-t-on à ce film de Martin Ritt ? Et bien parce que les protagonistes sont de courageux travailleurs (ce sont des bucherons) et leur rude quotidien va être ébranlé par la question de la lutte sociale.

"Le clan des irréductibles" est aussi une tragédie familiale, qui annonce sans doute, par la place que tient la figure paternelle, la trilogie du Parrain. Des fils et leur père, sa dureté et sa tyrannie. Sur ce point, le film de Newman est d'une grande subtilité. Les liens complexes qui unissent les Stamper sont mis en scène avec grand talent.

Les comédiens, bien entendu, sont impeccables. On en attendait pas moins du grand acteur Paul Newman de savoir diriger des comédiens.
Mais la très grande force du film, ce qui vous scotchera à votre fauteuil, c'est la reconstitution du travail. (et en particulier les abatages de Séquoias). Il faut dire que le roman de Ken Kesey était richement documenté sur la pratique. Ce sont de longues séquences époustouflantes que nous offre ici Newman, les acteurs tronçonnant, pour de vrai (et dans la durée réelle) ces énormes mastodontes ! Plus impressionnant encore le transport des troncs sur les rapides d'un fleuve. Tout est vrai, pas l'ombre d'un effet spécial ici.

On imagine sans mal un tournage éprouvant et fabuleux. Et c'est la grande idée du "clan des irréductibles" : associer le geste (du travailleur) et le tragique. Chaque coupe, chaque entaillade de tronçonneuse, chaque morceau d'écorce qui explose participe à tisser la tragédie inéluctable. C'est du pur cinéma en somme. Filmer le geste et son au-delà.