Il pianeta azzurro & Nostos : il ritorno
le 07 mars 2017

Il pianeta azzurro & Nostos : il ritorno / Deux films de Franco Piavoli

Italie
EDITION REALISEE EN COLLABORATION AVEC CINEMA DU REEL

Il pianeta azzurro
, 1982 (88’)

De saison en saison, une année de vie sur la planète… Mais grâce au montage des images et des sons enchâssés comme une symphonie sensorielle d’oxymores, le temps du film devient celui d’une seule journée. Avec ce premier long-métrage, Franco Piavoli réalise un poème visuel, novateur et cyclique, qui joue sur les échelles et convie à une expérience inédite du regard sur la nature, le temps et l’homme.

Nostos : il ritorno, 1989 (87’)
À travers cette relecture du mythe d’Ulysse, le spectateur est invité à partager l’errance d’un homme tiraillé entre ses souvenirs mortifères de la guerre et son désir de renaissance aux beautés du monde. Dans ce grand film de fiction, élémentaire, pur et dépouillé, le héros de Franco Piavoli semble réapprendre à vivre au contact d’une nature enchantée. La langue du film, inventée à partir d’un mélange de grec et d’anciens dialectes méditerranéens, n’a pas été sous-titrée et vient symboliser cette errance ancestrale.
Franco Piavoli est né en 1933 à Pozzolongo en Lombardie (Italie). Profondément attaché à sa terre natale, il commence dès l’âge de vingt ans à filmer son village, la campagne et ses environs dans des courts métrages amateurs d’une humanité et d’une beauté formelle saisissantes (Le Stagioni, Domenica sera, Emigranti…) En 1979, Marco Bellochio, Silvano Agosti, Sandro Petraglia et Stefano Rulli réalisent La Macchina Cinema , une vaste fresque sur le cinéma italien – un épisode dédié aux cinéastes amateurs permet au grand public de découvrir Franco Piavoli. Trois ans plus tard il tourne son premier long métrage (Il pianeta azzuro) et affirme un regard d’une grande douceur, poétique et sensoriel, qui se partage entre langage documentaire et forme expérimentale.
Cette édition Dvd fait suite à la rétrospectivede son oeuvre au Cinéma du Réel en 2016.