Haxan

Haxan / Haxan, la sorcellerie à travers les âges

Benjamin Christensen
1922 / 104 MIN / Danemark

Tourné la même année que Nosferatu de Murnau, Häxan, que l'on peut considérer comme l'un des tous premiers films d'horreur, est l'une des oeuvres importantes du cinéma muet en même temps qu'un magnifique plaidoyer contre le puritanisme et les obscurantismes de tous bords.

Dans l'esprit de Jérôme Bosch et de Goya, Häxan est une reconstitution hallucinante des aberrations médiévales en matière de sorcellerie : diable lubrique, nonnes masochistes, vierge s'offrant au démon, sabbat aux allures d'orgie, vieille femme venimeuse, inventaire d'instruments de torture...  Par une suite insolente de tableaux piquants, le film de Benjamin Christensen évoque les origines de la sorcellerie, le Ciel, l'Enfer, la barbarie de l'Inquisition et dresse un parallèle éclairé entre sorcières du Moyen-âge et internées psychiatriques de l'époque contemporaine. Foisonnement d'images gothiques, amour du grotesque, appétit insatiable du détail, détachement malicieux : tout concourt à faire de cette fresque expressionniste un grand moment de cinéma.

DVD1

- Häxan (1922) - Nouveau master restauré
Version "recomposée" du film avec son tempo d'origine de 18 images par seconde (87 min)
avec une nouvelle bande son composée par Bardi Johannsson leader du groupe islandais Bang Gang et interprétée par le Bulgarian Chamber Orchestra (2006)
- Häxan (1968)
La version de 76 minutes d'Häxan narrée par William S. Burroughs sur une bande son de Jean-Luc Ponty
- Présentation de Benjamin Christensen lors de la réédition du film en 1941 (5 min)

DVD2

- Häxan (1922) - Nouveau master restauré
Version "officielle" du film, tel qu'il nous a été présenté par les ayants-droits au tempo de 24i / sec (104 min) avec une nouvelle bande son de Matti Bye (2007)