Andrei Tarkovski, L'intégrale (version restaurée)
le 05 décembre 2017

Andrei Tarkovski, L'intégrale (version restaurée)

Andrei Tarkovski
Russie
NOUVEAUX MASTERS RESTAURÉES
NOUVEAUX SOUS-TITRES
(pour les 7 long-métrages)

Ces coffrets réunissent tous les films, courts et longs métrages, du plus grand réalisateur russe de tous les temps, autant de parts de mystères, de poésie, de plans séquences étourdissants.

Dès L’Enfance d’Ivan (Lion d’Or à Venise 1962), une histoire magnifique et poignante, Andrei Tarkovski pose les jalons d’une œuvre puissante et épurée et s’impose à l’international. En 1966, il met en scène Andreï Roublev, une fresque monumentale présentée à Cannes avec deux ans de retard pour cause de censure. Viennent ensuite Solaris (1972, Grand Prix du Jury à Cannes), sublime méditation sur la condition humaine et deux ans plus tard Le Miroir, une œuvre énigmatique et troublante, sans doute son film le plus autobiographique. Cinq plus tard, Tarkovski réalise Stalker (1979, Prix du Jury œcuménique à Cannes), un chef d’œuvre intemporel au potentiel inépuisable. En conflit avec les censeurs soviétiques, les années 80 seront celles de l’exil pour le cinéaste. Installé en Italie, il signe Nostalghia (1983, Prix FIPRESCI à Cannes) une errance magnifique dans une Italie embrumée, méconnaissable. Son œuvre se clôt par le magistral Sacrifice (Grand Prix du Jury à Cannes), réalisé en Suède en 1986.

L’Enfance d’Ivan, 1962, 95 min
Ivan, 12 ans, orphelin, devient éclaireur au sein de l’armée russe.

Andrei Roublev, 1966, 183 min
L’histoire du grand peintre Andreï Roublev dans la Russie tourmentée du XVème siècle.

Solaris, 1972, 167 min
Le savant russe Kelvin est envoyé en mission sur la mystérieuse planète Solaris.

Le Miroir, 1978, 106 min
Un homme gravement malade se remémore les souvenirs qui ont marqué son existence.

Stalker, 1980, 162 min
Dans un pays indéterminé, la Zone est une région dangereuse, où seuls les Stalkers, des passeurs, osent s’aventurer.

Nostalghia, 1983, 125 min
Un poète russe effectue un voyage en Italie à la recherche d’un compatriote musicien.

Le Sacrifice, 1986, 149 min
Un écrivain s’est retiré avec sa famille sur une île déserte au large de la Suède.

Tempo di viaggio, 1983, 62 min
L’écrivain Tonino Guerra  entraîne Andreï Tarkovski au cœur des beautés de l’Italie.

Les Tueurs,1958, 19 min

Il n’y aura pas de départ aujourd’hui,1959, 46 min

Le Rouleau compresseur et le violon,1960, 43 min