France Boutique en ligne / Europe Occidentale / France / PIANISTE/INTERPRETE

> PIANISTE/INTERPRETE

2013
16.90 €

Le pianiste Sandro Ivo Bartoli se veut l'interprète des "compositeurs qui ne sont plus parmi nous" : il ne se dérobe pas à la responsabilité de redonner vie à la "Belle musique". Il redonne vie à du Chopin quand, en Toscane -­ et on le suivra jusqu'en pleine rue, à la rencontre de passants qu'il invite à vivre l'enthousiasme musical - il oeuvre à la "Démocratie" de la "Belle muisque", auprès d'un public populaire, grâce à des concerts gratuits dans des petits théatres musicaux très en vogue aux XVIIIème et XIXème siècles, ces salles magnifiques où la musique faisait partie prenante de la vie italienne, mais où, aujourd'hui, il arrive que les gens ordinaires ne viennent pas rencontrer le "classique" et abandonnent le pianiste/interpète à sa performance.



Sandro Ivo Bartoli ne redonne pas vie uniquemment à des compositeurs célèbres. Dorénavant, le film PIANISTE/INTERPRETE poursuit un autre objet : la musique de Gian Francesco Malipiero, compositeur vénitien du XX siècle, oublié de l'industrie de la musique. Sandro Ivo Bartoli veille à redonner vie à "la musique indocile" de Malipiero.



En 2005, l'Orchestre de la Radio de Saarbrücken, sous la direction du chef Michele Carulli, sur proposition du soliste Sandro Ivo Bartoli, programme deux Concertos pour piano et orchestre de Malipiero. Le tournage des répétitions fournit le materiau fondamental de PIANISTE/INTERPRETE. On assiste aux rapports des intelligences musicales : le chef et ses musiciens et le soliste, tous à leur execrice du métier, en vue d'un concert rarissime. Parfois, on se figurera que l'on est spectateur d'une sorte de huis clos où deux protagonistes, le chef et le soliste, rivalisent positivement de passion, érudition, devant la partition dont ils cherchent à percer la signification artistique et humaine. La musique de Malipiero prend litteralement "corps" peu à peu. Et la durée musicale, le mystère de la durée musicale, agit. A l'image, on voit les corps des uns et des autres dans leurs gestes d'exécutants. La musique doit "se digerer", passer dans "les doigts" (Propos du pianiste/interprète).



Un matériau éclaire les apports de Malipiero. Au cours de l'été 2012, à Florence, deux musicologues italiens de renom, Alberto Batisti et Leonardo Pinzauti, révèlent la place du compositeur dans l'Histoire de la musique italienne et de l'Histoire d'Italie du XX sciècle. Alberto Batisti resitue dans le contexte de la periode Mussolini que Malipiero traverse comme artiste directeur du Conservatoir de Musique de la ville de Venise. Leonardo Pinzauti a connu personellement Malipiero : "(...) il m'avait invité à dejeuner, me montrant des notes manuscrites qu'il avait prises à la bibliothèque San Marco à Venise, pour étudier les pages originales de Monteverdi. Je fus frappé par le fait que cette homme, qui n'était pas musicologue, qui était compositeur, musicien, bon pianiste aussi, que cet homme a restauré et réintégré le Mélodrame, l'Opéra, dans la musique moderne, ayant certainement comprit le Mélodrame mieux que quiconque."



Documentaire atypique, PIANISTE/INTERPRETE est un film où la mise en relation des différents matériaux affirme un portrait-éloge de la Musique, à la fois sous les traits d'un pianiste/interprête altruiste, sous les traits d'un chef d'orchestre et ses musiciens, et sous les traits de l'oeuvre d'un vénitien méconnu.

Janvier 2014/ Miroslav Sebestik, réalisateur
 

Type : Documentaire : Musique
Zone : 2 (Europe)
Durée : 52 mn
VO : Versionoriginale
Sous titres : Français
Nombre de disque : 1
Pays : France
Format TV : 16/9
Son : Dolby Digital 2.0